top of page

Trop d'analyse, paralyse !

Dernière mise à jour : 8 août 2023


La première fois que j'ai entendu cette phrase, lors d’une formation, « trop d'analyse, paralyse » dite par Amelie Akouemo, auteure, formatrice et femme d'exploit, j'ai été intriguée. Après une mure réflexion, je me suis rendu compte que cette affirmation a une part de vérité qui nécessite que l’on s’y attarde dans un article.


Bien de personnes souhaitent passer à l'action dans leur quotidien, sauf, qu'elles sont souvent freinées par la fameuse phrase : j'analyse encore si mon projet est bon. Dans cet article, nous allons démystifier cette phrase et voir si elle tient bien la route sinon dans quel cadre il faut s'en servir.


À plusieurs reprises, je me suis retrouvée à encourager des hommes, des femmes à se lancer sur leur projet, à mettre une action en marche, et ce, particulièrement durant la pandémie. En effet, de mars 2019 à mars 2021, exactement deux ans de répit qu'à mon humble avis le ciel nous a donné, du moins pour réfléchir, pour nous positionner, pour travailler. C'est une période à mettre à profit étant donné que soudainement, nous avons un peu plus de temps que nous n'avions jamais eu. Je me suis donnée comme mission alors de convaincre les plus réticents, les plus peureux ou même les indécis à profiter de ce surplus de temps pour démarrer soit un projet, pour se former, pour lancer enfin leur entreprise ou simplement pour retourner aux études.


Et là, toutes les excuses me sont souvent balancées en face :

  • Tout le monde n'est pas comme toi

  • Je manque de discipline

  • Je vais prier d'abord

  • Je réfléchis encore

  • Je ne sais plus trop

  • Etc.

Drôlement, les mêmes personnes qui donnent ces excuses sont celles qui se plaignent souvent de la stagnation dans un certain domaine de leur vie voire même plusieurs. Lorsque vous n’êtes pas en train de faire ce pour quoi vous êtes sur cette terre, il y a un certain niveau de paix que vous ne pouvez expérimenter.

Noter que je ne suis pas contre le fait de prier ni de réfléchir, ce que je trouve dommage est que ceux qui prétendent prier, réfléchir, analyser restent souvent à cette étape trop longtemps. Le pire est qu'ils ne passent jamais à l'action. Sans offusquer personne, sachez que Dieu ne descendra pas pour travailler sur votre projet, après avoir prié, poser une action. C'est alors que le Dieu que vous avez prié exaucera ce que vous lui aviez demandé. En effet, le même Dieu qui dit dans 1 Thessaloniciens 5, 17 « Priez sans cesse », a également dit dans Jacques 2, 17 « [...] la foi : si elle n'a pas les œuvres, elle est morte en elle-même ».

Une autre phrase tout autant populaire pour justifier l'inaction est je réfléchie encore pour voir si ce projet me convient. Ce temps de réflexion devient drôlement long, des mois, voire même des années pour certains. Sachez cependant que trop d'analyse paralyse !

À force de rester à ruminer si votre idée est bonne ou pas, à vous poser mille et une questions et à ne jamais poser la moindre action, vous n'accomplirez rien. Vous serez toujours au même stade.


Combien de personnes qui analysaient en début de la pandémie sont encore au même stade après ces deux ans ? Observez juste autour de vous et vous déduirez sans aucun doute la véracité de l'affirmation. Trop réfléchir risque même de vous mettre dans une position de paresse. L'un des meilleurs chapitres de sagesse de la Bible dit ceci dans Proverbes 6, 6 à 11 « Va vers la fourmi, paresseux; Considère ses voies, et deviens sage. Elle n'a ni chef, Ni inspecteur, ni maître; Elle prépare en été sa nourriture, Elle amasse pendant la moisson de quoi manger. Paresseux, jusqu'à quand seras-tu couché ? Quand te lèveras-tu de ton sommeil? Un peu de sommeil, un peu d'assoupissement, Un peu croiser les mains pour dormir !. Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, Et la disette, comme un homme en armes. ».


En d'autres mots, il faut faire les choses dans le temps opportun. Après avoir réfléchi, passez aussitôt à l'action, sinon vous perdrez le momentum. Il y a également une puissance dans les petites actions comme l’explique si bien le livre L’effet cumulé de Darren Hardy. L’inaction tue, mais de petites actions vous permettent de rêver encore plus et créent des opportunités autour de vous. Par exemple, celui qui épargne de petits montants chaque mois aura une somme intéressante après 5 ans, tandis que celui qui n'épargne rien, aura rien. Aussi simple que ça !


En terminant, je vous invite à lire l'article sur L'histoire de DAB Créations, afin d'avoir un exemple concret sur comment j'ai réussi à mettre sur pied mon entreprise grâce au pouvoir de l'action.




Liliane Gnanhoui, DAB Créations

Comments


bottom of page